TV

Mes Chers Compatriotes,

Ceux d'entre vous qui ne sont pas aveugles et sourds à la fois, ni complètement abrutis (d'accord, là, ça limite un peu...), ont certainement entendu dire qu'il y avait eu quelques bisbilles autour du Parlement Britannique Anglais du Royaume-Uni.

Bien entendu, les chaînes télévisuelles dites "d'information permanente" (celles qui ne vous apprennent rien 24h sur 24), se sont ruées vers l'or que leur rapporte les pubs qui entrelardent leurs prétendus "journaux".

J'étais aux aguets, et je vous livre l'essentiel de l'édition spéciale animée sur une des chaînes susdites par Marinette Chipouya et Gustave-Raoul Lachiasse (un minet dont la barbe blondinette soigneusement tondue à 3 jours n'arrive pas à dissimuler le regard bovin).

-          Eh bien, partons tout de suite rejoindre notre correspondant local sur place : Fulgence Choupinet. Fulgence, que pouvez vous nous dire sur cet évènement couvert en exclusivité par notre chaîne ?

-          Eh bien, Gustave-Raoul : rien. Il semblerait qu'il soit possible qu'éventuellement peut-être il se soit passé dans le bâtiment que vous ne voyez pas derrière moi, un problème potentiel dont nous ne savons encore rien, sans garantie.

-          Eh bien, je comprends, Fulgence. Que vous ont dit les autorités présentes sur place ?

-          Eh bien, elles sont sur place, mais pas moi. Un cordon policier refuse de répondre à la soif de savoir de nos téléspectateurs en nous interdisant l'accès au site où on ne sait pas s'il s'est passé quelque chose. Je ne peux donc rien vous dire à l'heure actuelle du jour d'aujourd'hui.

-          Eh bien merci Fulgence, n'hésitez pas à intervenir dès que vous n'en saurez pas davantage. C'était Fulgence Choupinet, en direct d'un lieu non précisé, proche de l'évènement éventuel. Et maintenant... ah mais, on me dit que Fulgence Choupinet nous rappelle de Londres... Du nouveau, Fulgence ?

-          Eh bien oui, effectivement, Gustave-Raoul. Le porte parole de la Police locale d'ici là où nous sommes, nous signale que le témoignage du cousin de la concierge d'un témoin qui se trouvait à 12 kilomètres des lieux, confirme qu'on ne sait rien.

-          Eh bien, merci Fulgence pour ces précieuses précisions complémentaires autant que supplémentaires. Autre chose, Marinette ?

-          Eh bien oui, Gustave-Raoul, une source policière britannique qui n'a pas souhaité s'exprimer, nous signale qu'il n'y a rien à signaler.

-          Eh bien, Marinette, merci pour ces précisions. Ainsi se termine ce journal permanent. Rendez-vous dans notre prochaine édition, dans 12 secondes.

Çà, c'est du journalisme ! Comme on aimerait en voir moins souvent... Mais, tant que vous les regarderez, ça continuera... On, a les journalistes qu'on mérite.

Bien à vous,

Jacques