ph_10230Mes Cher Compatriotes,

 

C'est le troisième billet au sujet du Projet du PS (oui, moi aussi ça me paraît Longuet - comme on dit au Ministère de la Défense). D'ailleurs, interrogé à ce sujet, François Le Maigre n'a pas fait montre d'un enthousiasme excessif "ce sera au candidat (lire : moi) de faire l'ordre des priorités, de compléter éventuellement les propositions, voire même d'en écarter certaines". Ça part fort ! Voyons la suite :

17.) Pour la réussite de chaque jeune: un nouveau pacte éducatif.

Vous savez ce qu'est un pacte : un accord entre partie supposé irrévocable. Jusqu'à ce qu'on trouve un prétexte pour le révoquer en disant que c'est de la faute de l'autre.

18.) Pour l'épanouissement des tout petits: développer l'accueil en crèche et l'école à partir de deux ans.

Paaarfait ! Pendant qu'ils sont à la crèche ils ne nous cassent pas les burnes pieds. Mais j'ai - nonobstant - une question : attendu que les mères de ces mongoliens chères têtes blondes seront au chômage - eu égards aux dispositions sus mentionnées dans le Projet de Martine - n'auraient-elles pas le loisir de pouponner à la maison ?

19.) Pour la santé: remettre l'hôpital au cœur du système.

Alors on va doubler les effectifs pour que les patients affectés d'affreuses blessures télégéniques arrêtent de hurler bêtement sur des brancards rouillés dans les couloirs sordides d'hôpitaux où rôdent des vampires venus ponctionner leurs globules roses (donc socialistes), en attendant que Patrick Peloux ait rassemblé les équipes de télévision qui le suivent en permanence pour pouvoir venir se pencher sur leur misère générée par la droite assoiffée de sang (ça fait super long comme phrase, hein ?). De toute façon, c'est ça ou les rebouteux : pansements à la toile d'araignée garnie crotte de pigeon.

20.) Pour améliorer la prise en charge des personnes âgées dépendantes : nous ferons appel à la solidarité nationale.

Il vous faudra adopter un vieux ! N'oubliez pas de le sortir trois fois par jour. Et quand il s'oublie sur le trottoir : ramassez ! N'oubliez pas de lui faire signer un contrat de viager (il/elle a encore du patrimoine, car il/elle est né(e) avant la réforme des retraites). Et pensez à savonner l'escalier. Un accident est si vite pas arrivé.

 

Voila-t'il pas que c'est l'heure de ma tête de veau du matin ! Alors tenez tati jusqu'à demain. J'y vais (ce n'est pas bon réchauffé). Et - d'ici là - ne faites pas les voyous, je vous vois ! Du courage ! il n'en reste plus que dix.

 

Bien à vous,

 

Jacques